Actions humanitaires de l’entreprise SFAM : Action contre la Faim

Actions humanitaires de l’entreprise SFAM

Publié le : 16 février 20215 mins de lecture

C’est une prise de conscience que la SFAM a eue il y a déjà bien longtemps : une société ne peut se contenter d’évoluer en faisant abstraction des problèmes de ce monde. C’est ce qui fait qu’aujourd’hui la SFAM a d’engagements solidaires forts qui dépassent l’évolution même de son entreprise ou de son chiffre d’affaires. Au quotidien, et de manière concrète les actions encouragées par la SFAM se font également sur le terrain et notamment grâce à son partenariat avec l’ONG Action contre la Faim.

Action contre la Faim : présentation

L’ONG Action contre la Faim use d’une approche globale pour lutter de manière pertinente contre la faim. En effet, la faim dans le monde est causée par de multiples facteurs et il convient de la combattre à ses racines. Voilà pourquoi son domaine d’expertise s’étend sur plusieurs volets. La nutrition et la santé se trouvent bien sûr au cœur des actions de l’ONG. Le second volet vise à assurer la sécurité alimentaire et à doter les populations précaires de moyens d’existence (activités génératrices de revenus) adéquats. L’ONG Action contre la Faim intervient également dans les pratiques de soin, la santé mentale et le genre. Il apporte un soutien psychologique aux victimes des conflits, guerres, ou catastrophes naturelles. Grâce aux activités de plaidoyer, l’ONG mobilise la communauté internationale à adhérer à cette noble cause.

À lire en complément : Zoom sur les actions de l'ONG Action contre la Faim, appuyée par la SFAM

Histoire et présentation de l’assureur SFAM

Créée en 1999, la Société Française d’Assurances Multirisques ou SFAM est une compagnie d’assurance affinitaire qui est spécialisée dans le multimédia, la téléphonie et les objets connectés. L’assureur SFAM est la première compagnie d’assurance à avoir proposé à ses bénéficiaires des contrats les protégeant du vol, de la perte ou encore de la casse de leur objet high-tech. La société dispose d’un réseau de 2500 distributeurs et a créé un partenariat avec le groupe FNAC-Darty. Elle envisage actuellement d’étendre ses prestations au niveau européen, où elle est déjà présente en Belgique, en Espagne et en Suisse.

La SFAM s’est implantée sur trois sites en France : Romans-sur-Isère, Paris et Roanne, où sont répartis près de 1400 collaborateurs. En 2018, la SFAM a été élue à la première place du classement HappyAtWork dans la catégorie des entreprises de 500 à 999 salariés. En raison de sa croissance exceptionnelle, la SFAM propose de nombreux postes de téléconseillers en CDI.

Projet CASAN : des solutions réelles apportées à Madagascar

Dans le cadre de son programme d’accompagnement social et d’appui nutritionnel en milieu urbain, la SFAM tente d’embrasser les fléaux sociaux qui menacent la santé et la sécurité de populations défavorisées. La SFAM a ainsi dévoilé son nouveau projet associatif à Madagascar.

L’inauguration de son siège social a eu lieu à Romans-sur-Isère : un événement à la hauteur des nouvelles perspectives de La SFAM au cours duquel son créateur et président Sadri Fegaier a remis une somme conséquente à l’association caritative Action contre la faim. La donation qui s’élève à 300 000 euros va servir à financer la mobilisation dans un pays fortement touché par la famine : Madagascar.

Le soutien proposé ne s’arrête pas à à l’argent. Il consiste en un suivi afin d’aider « Action contre la faim » pour présenter une aide efficace à la population. Cet accompagnement s’étend sur une durée de 3 ans.

Solidarité : les autres défis à relever pour la SFAM

Pour combattre la faim, la SFAM et l’association SFAM partenaire ont mis en place une stratégie bien ficelée ayant pour objectif de s’attaquer aux causes en profondeur plutôt que de traiter les conséquences. Une intervention multi-sectorielle à Antananarivo à Madagascar jusqu’aux alentours est d’ailleurs en cours dans les domaines suivants :

  • Le savoir dans le domaine de la nutrition
  • La santé
  • Le soutien psychologique et social des enfants

C’est une réalité, pour mettre un terme aux problèmes de la faim, il ne suffit pas uniquement de d’alimenter les enfants. Il faut aussi leur apprendre, ainsi qu’à leurs parents, les valeurs nutritives des aliments et les besoins du corps humain pour fonctionner correctement.

Plan du site