Les apports et les limites de l’intelligence collective

Les apports et les limites de l’intelligence collective

«Seul, on va plus vite ; ensemble, on va plus loin ». Ce proverbe résume l’essence même, de l’intelligence collective. En effet, dans un système qui préconise la collaboration, il est question de  faire davantage d’effort sur le partage  des compétences, et du savoir-faire vis-à-vis d’autrui, afin de pouvoir atteindre un objectif communément fixé. Cependant, cette vision n’est pas forcément connue, ou même partagée. Raison pour laquelle subsistent certaines interrogations dont l’une des plus importantes est celle de comprendre comment faire pour exploiter une intelligence mise en commun, afin de parvenir à un rendement bénéfique pour tous.

Pourquoi l’intelligence collective

Très répandue dans le monde animal, l’intelligence collective donne ce pouvoir au groupe, d’aller encore plus loin, d’être plus créatif, plus innovant, afin de trouver des alternatives et/ou des solutions aux problèmes plus ou moins complexes du quotidien. De nos jours, nombreuses sont ces entreprises qui utilisent l’intelligence collective pour exploiter les diverses compétences dans un pour atteindre un objectif commun : la croissance de l’entreprise. Ayno nous prouve par ces procédés que l’intelligence collective s’applique en entreprise.

Enjeux de l’intelligence collective

La construction d’une vision est une dynamique vivante qui permet à une entreprise de prendre conscience de sa raison d’être, de ses désirs, de ses forces et faiblesses. Cependant, elle permet aussi à ses acteurs de trouver des chemins qui leur permettront d’atteindre aux quotidiens les standards d’excellence qu’elle vise. Ainsi pour une entreprise, travailler sur sa vision, c’est donner du sens à son avenir et développer l’Intelligence collective au cœur de son organisation. À ce niveau, il est donc  important de comprendre les éléments sur lesquels repose réellement le concept même d’intelligence collectif. 

Les bases du concept d’intelligence collective reposent sur le fait même d’apporter des idées afin d’impulser le souffle susceptible d’aider à l’élaboration des stratégies puissantes et efficaces. Il est donc prioritaire de mettre en place des processus de coopération entre les différentes parties prenantes. À ce niveau, chaque acteur devra alors donner du sien en restant présent et actif pendant tout le processus d’élaboration de la vision, jusqu’à l’exécution du plan d’action.

Ainsi, la mise en place d’une forme d’intelligence collective témoigne du désir d’évolution de l’ensemble de l’organisation vers le futur. Ainsi, communiquer en permanence, à l’intérieur et à l’extérieur, cette vision collective tout en  renforçant chacun dans sa motivation et ses actions pour parvenir au but.

L’intelligence collective  apports et limites

Au moment où l’entreprise connaît une mutation dans son organisation, l’intelligence collective apparaît comme le moyen de replacer l’humain au cœur du système et de favoriser une plus large ouverture d’esprit pour susciter une nouvelle démarche à suivre.

Cette forme d’intelligence favorise l’émergence de solutions qui seront plus en adéquation avec les besoins réels. Prônant la pluridisciplinarité elle permet à chaque acteur de joindre leurs différentes compétences et savoir-faire pour aborder chaque projet d’un nouvel œil. De ce fait, l’intelligence collective va ainsi réduire  les risques et développe la prise d’initiative.

Cependant, bien qu’étant bénéfique, cette forme d’intelligence peut aussi présenter certaines limites, si tous les acteurs n’ont pas d’apport au sein d’un groupe. Il est nécessaire que chaque individu au sein de cette communauté donne du sien afin de faire évoluer les choses. Par ailleurs, ici une bonne cohésion sera de rigueur. Afin de pouvoir en profiter, il faudra mettre en place un système de management propre, susceptible de donner à tout le monde la possibilité de s’exprimer librement sans contrainte.